You are here

Marcel Chatigny

Marcel Chatigny

1926 - 2018

C’est avec tristesse que nous vous annonçons le décès de Marcel Chatigny. Il nous a quitté le 27 septembre 2018, à l'âge de 92 ans.

Marcel laisse dans le deuil son épouse Suzanne Beaudry Chatigny, sa fille Louise (Jean-Francois Gagnon), son fils Denis (Anne-Marie Besnard), son frère Jean-Claude (Pauline Cournoyer), ses petits-enfants Julie (Pierre-Luc Gélinas), Audrey (Benoit Therrien), Géneviève et Isabelle (Samuel Alain), ses arrière-petits-enfants Solène, Florent et Adéline, ses beaux-frères et belles-sœurs de la famille Beaudry; Denise (André Forcier), Jacques (Liliane Morrissette), Lucienne et feu Carmen (feu Germain Leduc) ainsi que l’ensemble de ses parents sans oublier ses nombreux amis.

La famille vous accueillera le jeudi 11 octobre 2018 de 18h00 à 21h00 ainsi que le vendredi 12 octobre 2018 de 9h00 à 10h45 au complexe funéraire E. Montpetit & fils situé au 315, rue Danis à Salaberry-de-Valleyfield. Les funérailles auront lieu le vendredi 12 octobre à 11h00 en l’église Immaculée conception Bellerive située au 285, rue Danis à Salaberry-de-Valleyfield. L’inhumation aura lieu au par la suite au cimetière de Valleyfield.

Pour plus d’informations, vous pouvez nous joindre par téléphone au 450-373-3511 ou via notre site web au www.emontpetit-fils.ca

Complexe Funéraire E. Montpetit & fils situé au : 
315, rue Danis, Salaberry-de-Valleyfield

My message

Diane Charlebois

Louis se joint à moi pour t’offrir ainsi qu’a ta famille, nos plus sincères condoléances.

Sylvie G.Leduc

Mes plus sincères condoléances à la famille de M. Chatigny. Bon courage.

Ginette Robineault

Mes sincères condoléances Louise ainsi qu'à ta famille.

Liliane D.M. Duquette

Mes sincères condoléances à toi Louise et à tes proches.

micheline et Gilles Leduc

Nos condoléances a toute la famille et leur proche

Line Leclerc

Nos sincères condoléances à Suzanne ainsi qu'à toute la famille.

Rolland Desjardins et Line Leclerc

Ghislaine Laberge

Mes sincères condoléances à la famille de M.Chatigny. Je garde un bon souvenir de cette belle famille que j’ai eue le plaisir de connaître à la Résidence Le Dufferin.

Kathleen Vallée

Mes sincères condoléances à Suzanne ainsi qu'à toute la famille.

Claudette Caza

Mes plus sincères sympathies aux familles pres de Marcel

Guylaine et Robert Ménard

Nous avons été peinés par l'annonce du décès de Marcel Chatigny . Nous aimerions pouvoir vous accompagner et vous soutenir dans cette douloureuse épreuve. Malheureusement, nous serons dans l'impossibilité de le faire. Nous restons donc solidaires de votre peine et nous souhaitons vous transmettre nos sincères sympathies à toute la famille.Bon courage

Eileen et Claude Matte

Nos plus sincères condoléances à Mme Suzanne B.Chatigny et famille
Nos pensées et prières vous accompagnent.

Eileen et Claude résidents
du « Dufferin »

Anne-Marie Besnard

J’ai rencontré Marcel il y a presque 37 ans lorsque j’ai connu son fils, Denis. J’ai été très bien accueillie dans cette famille tissée serrée.

Dès le début de ma relation avec Denis, j’ai remarqué que Marcel était un homme de peu de mots mais qu’il était surtout un homme qui aimait avoir ses journées bien remplies et qui était impliqué dans plein de causes.

Homme de foi, Marcel ne manquait presque jamais sa messe du samedi ou du dimanche.

Homme très généreux, Marcel aimait gâter les siens. Je me souviens du premier Noël dans cette famille où les cadeaux étaient nombreux et surtout très gros. Je me souviens aussi des beaux bijoux que Marcel offrait à sa douce Suzanne. C’était beau de les voir s’aimer depuis toutes ses années.

Je me souviens aussi d’une fois où j’avais besoin d’un équipement de ski et que Marcel m’avait demandé de me rendre chez Jacques Touchette. Il m’avait dit : « choisis-toi quelque chose et je te l’offre !! » Cette générosité me surprenait à chaque fois mais je savais que ça lui faisait tellement plaisir de nous offrir des cadeaux.

Je me rappelle aussi notre mariage, juste avant notre départ pour notre voyage de noces, Marcel a sorti des billets bruns de son portefeuille et il nous a dit : « gâtez-vous un peu! » Nous en étions très reconnaissants et oui, nous en avons profité !

Je me souviens aussi d’un moment à notre maison à Ste-Julie où mes beaux-parents étaient venus chez nous. Nous parlions des rénovations à faire et Marcel nous avait encore aidé monétairement sans que nous n’avions rien demandé. Juste comme cela, pour nous aider un peu plus.

Je me souviens surtout de l’amour qu’il avait pour sa famille, sa douce épouse Suzanne, ses enfants Louise et Denis, ses gendres Jean, Jean-François et moi sa belle-fille. Quoi dire de l’amour inconditionnel pour ses 4 petites-filles Julie, Audrey, Geneviève et Isabelle. Je ne peux pas oublier ses yeux étincelants lorsque Marcel voyait ses arrière-petits-enfants, Solène, Florent et Adéline. Son sourire voulait tout dire, de l’Amour avec un grand A.

Je revois mes filles demander à Marcel d’aller acheter des bonbons au dépanneur du coin. Les filles virevoltaient devant Marcel pour attirer son attention et lui, avec son petit sourire en coin, attendait la demande de mes filles. Ces dernières revenaient avec leurs trésors remplis de friandises et on le voyait que Marcel était content de cette relation privilégiée.

Je revois Marcel dans sa chaise berçante à la maison ou dans son fauteuil à la résidence. Il aimait se bercer sans arrêt avec toujours son sourire en coin et les oreilles bien ouvertes.

On aurait dit que souvent Marcel ne suivait pas les conversations et écoutait la télévision mais on le voyait très souvent réagir discrètement avec son sourire ou un rire discret après avoir entendu les niaiseries autour de lui.

Je le revois aussi dans le sous-sol de leur maison où Marcel s’étendait sur la chaise longue de leur divan sectionnel en velours brun. Ses petites-filles qui jouaient ou riaient autour de lui. Il avait l’air tellement heureux et fier de sa progéniture.

Je me souviens aussi de son amour pour sa belle Suzanne. Lorsque j’avais préparé leur 50e anniversaire de mariage, j’avais jasé avec Marcel et il m’avait raconté que lorsqu’il avait vu cette belle femme, il savait qu’il voulait la marier et presque 64 ans plus tard, ils étaient toujours amoureux.

Je me rappelle aussi sa vocation pour le golf. Bon joueur, il ne levait pas le ton et faisait de son mieux pour maîtriser son art. Joueur de cartes hors-pair, Marcel maitrisait aussi cette activité. Souvent et même à la fin de sa vie, Marcel gagnait aux cartes ou au bingo. Denis me racontait que lorsqu’il était jeune, il aimait voir arriver son père de ces parties de cartes et Marcel donnait du change à son fils pour qu’il puisse s’acheter des bonbons. Un très beau souvenir pour Denis.

Marcel était aussi un champion aux quilles et c’est là qu’il avait rencontré sa douce Suzanne. Durant plusieurs années, ils ont dansé la danse sociale. Je les revois, à notre mariage, prendre la piste de danse et ils étaient magnifiques à voir tournoyer autour de la salle.

En sortant des photos de Marcel, j’ai remarqué comment il était un bel homme et surtout comment il était fier de sa personne. Quoi dire de son sourire contagieux et ses yeux illuminés ! Et tous les petits kits de vêtements qu’il recevait à sa fête ou à Noël ! Il était toujours fier de les porter et de recevoir, avec sourire aux lèvres, les compliments autour de lui. Je me souviens de sa belle chemise bleue qu’il a porté jusqu’à la fin de sa vie et qui lui rapportait plein de compliments des préposés au CHSLD. Oui, il était un bel homme en dedans comme en dehors.

Dans la vie de Marcel, les liens familiaux ont toujours été très forts et surtout avec le clan Beaudry. J’ai appris que cette amitié n’existait pas d’hier et qu'elle était toujours aussi importante dans sa vie.

Marcel m’a déjà dit que pour lui, le plus beau moment de sa vie, avait été de voir ses enfants réussir comme ils l’ont fait et surtout d’avoir rencontré cette femme qui l’a tant gâté, aimé et pris soin de lui. Il m’a dit que Suzanne avait été superbe avec ses enfants, ses petites-filles et maintenant, ses arrière-petits-enfants.

Pour terminer, je dirais que pour moi, Marcel était un homme de cœur, un homme très généreux, bon, honnête et travaillant. Plutôt discret oui, mais il aimait tellement rire et il chérissait les gens qui l’entourait. Homme de valeurs, il les a transmis à sa famille et nous nous ferons un honneur de les poursuivre autour de nous. Marcel était un homme qui aimait la vie et il a eu une très belle vie!

N’oublions pas que lorsque quelqu’un qu’on aime devient un souvenir… Le souvenir devient un trésor

diane & yvan pomerleau

Nous offrons nos plus Sincères Sympathies à toi chère Suzanne, aux enfants et petits enfants ainsi qu'aux deux familles Châtigny et Beaudry.
Nous gardons un très bon souvenir de Marcel. Un homme fier, délicat, discret.
Nous ne pourrons oublier les parties de golf et de plaisir durant toutes ces années.
Nous sommes solidaires de votre peine et nous vous gardons dans nos pensées.
Bon courage à chacun et chacune de vous pour la suite des choses.

Diane Landry

Nos sincères condoléances à toi Louise ainsi qu'à ta famille.

Lyse et Laurent Brunet

Nos plus sincères condoléances à toute la famille.
Même si nous ne pouvons nous joindre à vous pour la célébration, nos pensées sont avec vous en ces moments difficiles.
Bon courage!

Claudette Pilon

Nous vous offrons nos sympathies pour le décès de Marcel Chatigny. Nous ne pouvons être présents.
Claudette Pilon et Clément Boyer

Linda Galipeau et Jean Lapointe

À Louise et à toute la famille, nous vous transmettons nos sincères sympathies. Nous regrettons de ne pouvoir être présents. Nous penserons à vous tous.
Bon courage

Pilon Gisèle

Nous t’offrons nos plus sincères condoléances Suzanne, ainsi qu’à ta famille.
Nous sommes désolés de n’avoir pû assister aux funérailles.
Bon courage.

Gisele et Luc

R

Michel Caron

J’offre mes très sincères sympathies à madame Châtigny, Louise (Jean-François), Audrey et tous vos proches.
Je n’ai malheureusement pas été capable de me libérer pour vous témoigner de mes condoléances au Complexe funéraire et pour les funérailles. Je garde de très bons souvenirs de Marcel au Club Salaberry et au Club de golf de Valleyfield.
Que Dieu ait son âme.